L’art oriental est reconnu pour son exotisme hors du commun, son érotisme des plus authentiques, mais surtout son charme unique et fantastique. Même si l’art oriental a connu son âge d’or durant le XXIe siècle, la cote des œuvres d’art réalisées par les artistes venus d’orient reste remarquable, d’ailleurs, jusqu’à nos jours, elle ne cesse de grimper. C’est pourquoi l’estimation est essentielle.

Quels intermédiaires contacter ?

Afin de procéder à une estimation d’art oriental efficace et authentique, la première option est de contacter un commissaire-priseur qui estimera l’objet en vue d’une vente, à titre d’exemple vous pouvez faire appel aux experts de direct-estimations. Il vous proposera ensuite le prix exact de l’objet en fonction de sa cote et du marché. Dans le cas où l’estimation s’avère difficile, le commissaire peut avoir recours à l’aide d’un expert en art oriental surtout lorsqu’il ne dispose pas des compétences nécessaires pour estimer le juste prix de l’œuvre.

Si vous envisagez également de revendre l’objet, vous pouvez approcher directement une maison de vente qui dispose d’un département spécialisé dans l’estimation. Votre estimation sera dans ce cas gratuite puisque la maison propose ce service dans le but de trouver des objets d’art authentiques à alimenter leur session de vente. Pour finir, il est également possible d’estimer la valeur de votre objet d’art oriental en vous rendant sur des sites spécialisés sur Internet. En plus d’obtenir une estimation gratuite, vous pourrez obtenir des résultats sous 48 h. Attention cependant à solliciter trop d’avis puisque cela peut minorer le prix de l’œuvre.

Pourquoi estimer un objet d’art oriental ?

L’estimation d’art oriental, comme l’estimation de toute œuvre d’art, est une étape qui peut s’avérer indispensable. En effet, la valeur des objets venus d’orient, depuis l’année 1950, a grimpé progressivement. Dernièrement, l’une des pièces de collection les plus connues de l’art oriental, à savoir la Vue aérienne de la Palmeraie d’Étienne Dinet, a fait grimper son prix d’achat à 1,92 million d’euros. Une valeur qui est sans nul doute des plus impressionnantes en matière d’art.

Si vous possédez donc des objets d’art oriental que vous considérez comme désuets ou oubliés, pensez à procéder à une estimation de ces derniers pour être sûr que vous ne passez pas à côté de quelque chose de valeureux.

Quelles sont les étapes de l’estimation ?

L’estimation d’objet en bronze ou de tableau réalisé avec la technique orientale se déroule comme pour l’estimation de tout autre objet d’art. Tout d’abord, vous faites appel à un expert spécialisé dans le domaine afin qu’il établisse la traçabilité de l’objet : quel artiste, quelle collection, quelle année, etc. Toutes ces données permettront d’évaluer le juste prix de l’œuvre en question.

Notez également que l’expert procède à l’estimation d’art oriental en tenant compte de l’état général de l’objet et de sa conservation. Ces éléments vont en effet influer grandement sur le prix puisqu’une œuvre mieux conservée se vendra largement plus cher qu’un ouvrage en mauvais état.