La peinture à l’aquarelle est la forme de peinture la plus courante pour les débutants étant donné qu’en plus d’être accessible à tout le monde, elle est également la plus simple. Vous n’aurez pas à vous ruiner pour l’achat du matériel nécessaire puisque ce dernier est généralement à faible coût, parfois même gratuit. Découvrez ci-dessous quelques bases fondamentales de la peinture à l’aquarelle pour vous aider dans vos premiers pas.

L’application d’un lavis

Le lavis est une technique de l’aquarelle consistant à appliquer une couleur sur le papier. Il désigne donc la couleur sous toutes ses formes puisque c’est à la fois le délaiement de la peinture dans l’eau pour une première application et la peinture qui sèche sur le papier.

En général, trois différents types de lavis sont possibles :

–          L’aplat qui est une plage unicolore

–          Le dégradé qui varie les nuances des couleurs du plus clair au plus foncé ou l’inverse

–          Le multicolore

Ainsi, avant de commencer à peindre à l’aquarelle, vous devrez tout d’abord vous assurer que la nuance du lavis est celle qu’il vous faut en le testant sur un papier, autre que le modèle. Attendez qu’il soit séché pour connaitre le rendu.

La technique humide sur sec

Cette technique de l’aquarelle est la plus répandue étant donné qu’elle permet de peindre une autre couleur sur une couche de peinture séchée. Pour commencer, apposez l’aquarelle sur un papier sec : soit une toile vierge soit un ancien lavis sec. Lorsque la peinture est appliquée, elle restera sur place sans couler ce qui permettra aux contours d’être plus nets, après le temps de séchage.

Cette technique est très aisée d’ailleurs, avec quelques exercices, vous arriverez à la maîtriser plus rapidement. D’autant plus qu’elle vous permettra d’obtenir un rendu plus précis surtout côté détails. Si vous avez envie d’intensifier une couleur, vous n’aurez qu’à attendre que le lavis soit sec et appliquer une nouvelle peinture dessus.

La technique humide sur humide

Plus difficile à maîtriser, cette technique de l’aquarelle nécessite un minimum de savoir-faire puisque plus le papier est humide et plus les couleurs apposées couleront. La peinture va alors se disperser et si vous n’avez pas les bonnes techniques pour redresser cela, les bords seront flous. Ceci étant, lorsqu’elle est bien appliquée, le résultat offre une esthétique indéniable c’est pourquoi elle est plus conseillée pour la peinture de ciel ou de végétation.

La technique consiste à apposer l’aquarelle sur une surface humide ; soit un papier vierge imbibé d’eau soit une couche de peinture qui n’est pas encore sèche.