Comme tout objet d’art, les œuvres d’art asiatique sont difficiles à estimer et pourtant leur prix peut être très élevé en fonction de la cote de l’artiste et de la collection à laquelle appartient l’ouvrage. Qu’il s’agisse d’un tableau, d’une sculpture ou de tout autre objet d’art asiatique, il est indispensable d’avoir recours à un service d’estimation pour évaluer et identifier l’œuvre. Parmi les sites d’estimation en ligne on trouve www.direct-estimations.com, qui vous aidera à estimer vos objets d’art et à rechercher des maisons d’enchères.

Comment évalue-t-on le prix d’un objet d’art ?

L’estimation d’art asiatique, comme toute estimation pour un objet d’art, dépend de plusieurs critères qui détermineront sa qualité, sa place sur le marché et par conséquent sa valeur réelle. Parmi les éléments pris en compte pour estimer un objet d’art asiatique, voici quelques-uns :

–          Le coût du matériel utilisé

–          La technique utilisée par l’artiste pour sa conception

–          Le marché de l’art asiatique

–          La qualité visuelle

–          Le parcours de l’artiste incluant sa cote, son époque, la collection à laquelle appartient l’œuvre…

–          Le prix du marché de l’art en général

–          La qualité technique et son état de conservation

–          Le format de l’objet

–          Le temps de travail et la complexité du sujet…

L’authentification de l’objet d’art

Durant le processus d’estimation d’art asiatique, il est également indispensable d’authentifier l’objet en question. En effet, même si l’œuvre parait originale, il peut arriver que le faussaire l’ayant reproduit soit très doué ainsi, vous ne pourrez pas vous apercevoir à l’œil nu qu’il s’agit d’une copie. Dans ce cas, l’estimation devra également comporter une étape d’authentification.

Cette étape va déterminer certains éléments comme l’originalité de l’objet d’art asiatique et sa traçabilité : quelle année ou époque, illustre collection ou non, type d’objet, etc. En effet, ces critères peuvent influer grandement la valeur de l’œuvre, ce qui rend l’étape de l’identification indispensable.

Quels intermédiaires pour une estimation ?

Pour réaliser l’estimation d’art asiatique, il existe différentes méthodes, tout dépend de ce que vous recherchez et du but de l’estimation. En vue d’une vente, l’idéal est de contacter un commissaire-priseur qui réalisera l’estimation et vous aidera à trouver une maison de vente où sera exposée l’œuvre à vendre.

Si vous souhaitez obtenir une expertise de l’art afin de connaitre son prix sur le marché dans le cadre d’une succession par exemple, le recours à un expert en matière d’art asiatique est la solution la plus rapide. Vous obtiendrez une estimation dans un délai assez court, mais il peut arriver que le service soit payant. Pour obtenir une estimation gratuite et rapide, pensez à faire estimer l’objet sur les plateformes dédiées en ligne. Cela peut présenter quelques risques, donc il faudra faire attention, mais l’avantage est que vous obtiendrez une estimation en 48 h en remplissant seulement un formulaire.